Jeune travailleur

Besoins accrus Lorsque le travailleur ou l’apprenti est particulièrement jeune, il est encore en plein développement. Sa santé, tant physique que psychique est plus fragile que celle des collaborateurs plus âgés. L’employeur a un devoir accru de protéger sa personnalité et doit prendre des mesures spécifiques.

Stage Pour les jeunes travailleurs, le stage est souvent le premier job qu’ils décrochent et leur premier pas dans le monde professionnel. Le stagiaire a en principe les mêmes droits que les autres collaborateurs, notamment concernant les vacances. Le droit au salaire en cas de maladie est toutefois limité.

Certains employeurs profitent de la jeunesse des stagiaires pour leur offrir un contrat de stage non payé. Il s’agira, dans la plupart des cas, d’une situation abusive.

Durée et horaires de travail Le jeune employé, en plein développement, a tendance à se fatiguer plus vite que les autres collaborateurs. L’employeur doit en tenir compte. La durée du travail des jeunes travailleurs est limitée. Ils ne peuvent pas effectuer certains horaires de travail ou certaines activités dangereuses.

Salaire et cotisations sociales En principe, le salaire du jeune employé est soumis aux mêmes cotisations sociales que celles de ses collègues.

Le jeune travailleur, en particulier s’il est apprenti ou stagiaire, reçoit un salaire moins élevé que ses collègues. Il arrive aussi parfois que la durée hebdomadaire de son travail soit limitée. Dès lors que certaines assurances sociales dépendent de la durée de travail, du montant du salaire annuel ou de l’âge de l’employé, le jeune travailleur ne sera pas forcément soumis à toutes les cotisations sociales.

Harcèlement sexuel, mobbing et conflits de travail De manière générale, l’employeur doit protéger ses employés contre le harcèlement sexuel ou le mobbing. Il doit également prendre des mesures pour mettre fin aux conflits de travail.

L’employeur doit être particulièrement attentif aux jeunes employés. En raison de leur inexpérience, ils ne viendront peut-être pas se plaindre spontanément lorsqu’ils subissent de telles situations. L’employeur doit prendre des mesures spécifiques.

Protection de la personnalité Les jeunes employés et les apprentis sont particulièrement sensibles aux mauvaises influences au sein de l’entreprise. L’employeur doit en être conscient et prendre des mesures pour préserver la moralité au sein de l’entreprise.

Apprentis Il arrive parfois que l’employeur décide de prendre à sa charge un apprenti. Ce dernier a un lien de dépendance envers son employeur qui a une obligation accrue de protéger sa personnalité, dès l’entretien d’embauche.

L’employeur risque, dans les cas grave, de perdre son autorisation de former des apprentis s’il pose des questions trop personnelles lors de l’entretien d’embauche ou s’il fait du prosélytisme.

Durant le contrat d’apprentissage, seul un licenciement immédiat est possible après le temps d’essai. Dans une telle situation, l’employeur doit tenir compte de la jeunesse et du manque d’expérience de l’apprenti avant de le licencier pour faute grave

Articles les plus vus

1 mars, 2010 parMarianne Favre Moreillon