Enfant malade

Problématique Concilier vie professionnelle et vie familiale n’est pas toujours aisé. Lorsqu’un enfant est malade, l’école et les garderies refusent souvent de le garder, par peur que l’enfant contamine les autres enfants et propage la maladie.

Or, tout le monde n’a pas la chance d’avoir des grands-parents, une nounou ou un voisin prêt à garder un enfant malade au pied-levé. Lorsque les deux parents travaillent, cette situation est particulièrement problématique. L’organisation de la garde d’un enfant malade à court terme est loin d’être simple.

Droits des parents S’occuper de son enfant malade est une obligation légale. Lorsque le parent doit rester à la maison pour prendre soin de son enfant atteint dans sa santé, il s’agit d’un empêchement non fautif de travailler.

L’employeur devra accorder un congé d’une durée limitée au parent qui en fait la demande. La situation de l’employé qui s’absente plus longtemps peut être délicate.

Il devra, en principe, lui payer son salaire durant cette garde de l’enfant malade. Lorsque ces absences se cumulent avec des incapacités de travail de l’employé, la durée du paiement du salaire peut être limitée.

Obligations des parents Le collaborateur est tenu par son devoir de fidélité envers son employeur. Il doit tout mettre en œuvre pour sauvegarder ses intérêts et trouver une solution de garde le plus rapidement possible.

Pour éviter l’absentéisme, l’employeur devra demander une preuve de la maladie de l’enfant du collaborateur. Il devra aussi veiller à ce que l’enfant ne soit pas déjà gardé par le conjoint de l’employé ou par une autre personne.

Accident ou maladie grave Il arrive qu’un enfant mineur tombe gravement malade ou subisse un accident grave. Dans ces cas-là, l’enfant a particulièrement besoin de ses parents pour qu’ils s’occupent intensément de lui. Dès le 1er juillet 2021, les parents bénéficieront d’un congé payé par l’assurance perte de gain, s’ils remplissent certaines conditions.

Ce congé est limité dans la durée. Il pourra être partagé entre les deux parents. Pendant une certaine période, l’employeur ne pourra pas licencier l’employé qui prend un congé pour prendre soin de son enfant gravement atteint dans sa santé. Pourra-t-il réduire le droit aux vacances de l’employé lorsqu’il s’absente pour s’occuper de son enfant ?

Télétravail Moins de trajets fastidieux et meilleur équilibre avec la vie familiale, le télétravail a la cote auprès des employés ! La situation peut être toutefois délicate lorsque le collaborateur profite de travailler à domicile pour garder son enfant malade. L’employeur peut réagir pour sauvegarder ses intérêts.

 

Articles les plus vus

1 mars, 2010 parMarianne Favre Moreillon